• MH bis

    Se blottir dans le bleu

    peloter l'infini

    dans une cour sans fin.

    Le sens défunt des matins brouillés

    sonne comme une douille

    éjectée d'un AK,

    éclat d'obus sans but,

    jeunesse mise au rebut.

    Puis la trêve est venue.

    « La guerre est finie »,

    criait le vieux maboule.

    Le boulet passa,

    par dessus le cyprès,

    et son âme tomba.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :