• les gonds

    les gonds, les liens, de Saigon j'en viens,
    Et s'ouvre l'accorte et tentaculaire cite-city,
    loin d'ideaux qu'elle ne porte plus.
    Grouille, souillee,
    Mouille, de pluie verte dollar et de bronze-ordure.
    La survie,
    nostalgie, encore te voila, la !
    La survie, l'envie,
    la sauvage douceur du temple-bonheur
    saute au cou, le six-coups d'une epoque revolue, Sion moderne sous le coup d'un coup de jeunes voleurs de present.
    Grisee, l'ancienne ville grise, se prend a rever de couleurs, de coups, de leurres bleutes.
    Et souffle une fumee havanaise.
    Le ciel s'en mange plein les nuages.

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :