• Le Paris-rien

    La nostalgie agit

    A grands jets

    Agite les rites

    Agrégés de douleurs passées

    Couleurs passées, contrites.

    La Seine se meurt de gris

    passe à l'arrière-scène,

    plouf.

    -

  • Commentaires

    1
    dulcisoupire
    Mercredi 2 Février 2005 à 07:59
    oh oui
    plouf
    2
    dulciplouf
    Mardi 8 Février 2005 à 00:06
    ricochets,
    ronds dans l'eau.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :